WeWork rachète Naked Hub pour 400 millions

  • Par t_u_f_org
  • 26 April 2018
  • Commentaires désactivés
wework

WeWork Cos. a racheté la startup chinoise Naked Hub dans le cadre d’une expansion continue dans le pays le plus peuplé du monde.

WeWork, dont le siège social est à New York, la plus grande compagnie mondiale de co-working, paiera environ 400 millions de dollars pour cette entreprise chinoise qui a trois ans, selon deux proches de l’affaire, qui ont demandé à ne pas être identifiées parce que les termes sont privés. La majorité des fonds est sous forme de fonds propres, toujours selon une de ces personnes.

Adam Neumann, PDG de WeWork, a déclaré que les deux sociétés étaient attirées l’une vers l’autre en raison de leurs cultures similaires et qu’elles veulent faire plus que de fournir des bureaux pour de l’argent. “WeWork n’est pas une société de co-working’’ dit-il. “WeWork est autant un espace de travail en commun qu’Amazon est une librairie.”

WeWork, qui loue des bureaux à des travailleurs en freelance et à d’autres, pousse agressivement son développement en Asie. Les ambitions Chinoises de la société ont commencé en 2016 avec un bureau à Shanghai, et elle compte maintenant plus de 10 000 membres répartis dans 13 bureaux à Shanghai, Pékin et Hong Kong. L’an dernier, la société a levé 4,4 milliards de dollars auprès de SoftBank Group Corp. pour ses opérations mondiales et un trio de nouvelles filiales en Asie. Le financement a évalué WeWork à environ 20 milliards de dollars. Bien que WeWork domine le marché américain, elle est confrontée à une forte concurrence locale en Chine, où de nombreuses entreprises de co-working se disputent l’espace et les clients. À la fin de l’année dernière, WeWork s’est battue avec une autre entreprise chinoise, alors appelée UrWork. WeWork a intenté une action en justice pour revendication de marque déposée, et UrWork a accepté de changer son nom en Ucommune. Parmi ses autres concurrents, on trouve Kr Space, une startup basée à Pékin et soutenue par IDG Capital.

Cette année, WeWork prévoit de s’étendre à Shenzhen, Suzhou, Hangzhou, Chengdu, Nanjing et Wuhan. WeWork s’attend à ce que la majeure partie de sa croissance cette année se produise à l’extérieur des États-Unis.

Naked Hub est la branche co-working de Naked Retreats, une chaîne d’hôtels de luxe basée à Shanghai. Elle compte 10 000 membres et a planifié des projets pour plus de 30 sites, principalement à Shanghai et à Beijing, ainsi qu’en Australie, à Hong Kong et au Vietnam. La chaîne mise sur la durabilité environnementale et une architecture simple. L’un des sites de Pékin dispose d’une piscine couverte. Naked Hub compte environ 200 employés, qui rejoindront les 250 employés de WeWork en Chine.

L’accord “a été une décision difficile, mais c’était la bonne décision pour nous”, a déclaré Grant Horsfield, fondateur de Naked Hub. “Cela nous permet de rendre nos rêves plus grands plus rapidement.”

WeWork fait du shopping depuis un an, même si Naked Hub n’est que la deuxième acquisition de société de co-working. La première a été SpaceMob basé à Singapour, en août. La société a utilisé son gros budget comme moyen de se lancer dans de nouvelles activités, comme les écoles de codage, la planification d’événements et le marketing numérique.

Précédent «
Suivant »