• Accueil
  • >
  • Entreprises
  • >
  • La Fondation François Sommer : 50 ans de chasse raisonnée et d’écologie humaniste

La Fondation François Sommer : 50 ans de chasse raisonnée et d’écologie humaniste

  • Par t_u_f_org
  • 30 novembre 2017
  • Commentaires désactivés
Un cerf dans les bois

La Fondation François Sommer en 50 années d’existence

Créée en 1964 par un couple de passionnés de chasse, François et Jaqueline Sommer, la Fondation est née de l’idée de faire de la chasse une discipline raisonnée et d’instaurer une écologie humaniste. Fort de son originalité, elle est reconnue d’utilité publique deux ans plus tard par le décret du 30 novembre 1966. Si à l’époque, elle porte encore le nom « Maison de la Chasse et de la Nature », les dirigeants de la Fondation rendent hommage à François Sommer en 2013, considéré comme un des précurseurs du concept de la chasse-gestion. Depuis, la Fondation François Sommer arbore ainsi fièrement le nom de son créateur.

Une vision différente de la chasse

Fondation Reconnue d’Utilité Publique (FRUP) par le décret du 30 novembre 1966, la « Maison de la Chasse et de la Nature » devient ensuite « Fondation François Sommer », est un lieu permettant aux utilisateurs de la nature de se réunir pour partager leurs expériences, ainsi que leur passion.

François Sommer, véritable pionnier de la mise en œuvre d’une écologie humaniste, considérait que c’est le rôle du chasseur de gérer les espaces qui accueillent les espèces sauvages. C’est pourquoi la Fondation véhicule comme valeurs le respect des ressources de la nature, la pratique d’une chasse avec un bon raisonnement ainsi que le partage des richesses du patrimoine culturel et artistique .

Depuis les années 60, le concept de chasse avec gestion de François Sommer s’est beaucoup imposé, même si des efforts doivent encore être menés pour réussir à préserver correctement la biodiversité. L’esprit de la chasse a également évolué vers l’approche « rationnelle et sportive » qu’il préconise tant, mais il est encore loin de répondre totalement à sa vision culturelle. Toutefois, la chasse s’est éloignée du plus grand nombre des contemporains, étant pratiquée dans la majorité des cas par des adeptes de la discipline qui sont souvent des passionnés.

De ce fait, la vocation première de la Fondation François Sommer est de contribuer à l’insertion de la chasse dans un monde contemporain complexe, souvent autiste et tourmenté, plutôt que d’intervenir directement dans la gestion de la chasse ou celle des chasseurs. Pour ce faire, la Fondation possède un musée destiné à faire découvrir à ses visiteurs le monde de la chasse, comme souhaitée par François et Jacqueline Sommer. Pour plaire au plus grand nombre et transmettre la passion, le musée de la Chasse et de la Nature possède une très belle collection d’art ancien, moderne et contemporain et propose des expositions, visites thématiques, conférences, colloques, lectures, concerts, projections, performances… Par ailleurs, le club que les Sommer ont créé en même temps que la Fondation permet à ses 800 membres, dont la majorité est des chasseurs, de se retrouver non seulement entre eux, mais également de se comporter à l’extérieur en véritables ambassadeurs des valeurs auxquelles la Fondation est attachée. Le très beau domaine de Bel Val développe quant à lui chaque jour davantage sa vocation d’école pour transmettre des savoirs, préconiser des principes éthiques, emmener à la perfection les connaissances et cela dans tous les domaines de la chasse et de la nature. L’école reçoit maintenant plusieurs centaines de stagiaires chaque année.

Précédent «
Suivant »